Un dicton persan qui consolera peut-être les fashion victims qui n’ont pas trouvé leur pointure en solde


See on Scoop.itPositive Attitude

Je pleurais parce que je n’avais pas de souliers jusqu’au jour où j’ai rencontré un homme qui n’avait pas de pied.
Dicton persan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s