Rencontre avec un Phallus impudicus au Domaine de Bambois


See on Scoop.itCôté Jardin

Phallus impudicus : ce champignon très particulier se remarque non par sa forme, mais par son odeur puissante et désagréable… qui vous fait le repérer, si vous êtes sous le vent, bien avant de pouvoir le remarquer.
Comme tous les membres de la famille des Phallacées, ce champignon naît d’une sorte d’oeuf plein d’une substance gélatineuse. Le chapeau est monté sur un pied comprimé, fait d’ un tissu caverneux qui se détend et déchire la volve qui le retenait. (voir photo 2 de cette volve de Phallus impudicus qui se déchire pour laisser paraître le champignon au travers de la gélatine).
Ce chapeau du phallus impudicus est couvert au début d’une substance mucilagineuse verdâtre, contenue dans les alvéoles. Très vite ce mucilage évolue et mûrit en répandant une odeur de cadavre très forte, point de ralliement de tous les insectes nécrophages et mouches à …. qui s’en repaissent ; disséminant ainsi les spores de l’espèce.
Une fois le travail accompli, du chapeau de notre champignon ne reste plus que le support, parfaitement nettoyé, et tel, que ce satire mérite son autre nom commun de : morille du diable (qu’il ne faudra bien évidemment pas confondre avec les autre morilles « vraies »).
Ce travail de nettoyage peut, en été, être très rapide, le haut de notre champignon totalement caché par les différentes espèces de mouches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s